Annie et Claudine nous parlent de l’échange de fruits et légumes

Annie et Claudine nous parlent de l’échange de fruits et légumes

Qu’il est appréciable de posséder un petit potager dans son jardin et de récolter le fruit de son labeur. Le jardinage est l’une des passions favorites des consommateurs. Ainsi, le plaisir peut se lier au pratique et chacun peut consommer les fruits et les légumes produits par son potager. C’est le cas d’Annie et Claudine. Toutes les deux habitent le petit village de Landévant dans le Morbihan. Les deux amies se connaissent depuis plus de 20 ans et partagent leur passion pour le jardinage. Mais pas seulement ! En effet, Claudine et Annie échangent également les fruits et légumes qu’elles produisent dans leur jardin. La possibilité de passer d’agréables moment de partage et de profiter des bienfaits de la consommation collaborative.

Partage et économies

“J’ai rencontré Annie au cours des années 90 lors d’une réunion entre parents et professeur dans le collège de mon fils, depuis nous nous voyons régulièrement afin de partager nos passions que sont le jardinage et la marche.” Nous confie Claudine. Une rencontre qui les mènera quelques années plus tard à troquer leur récolte. “Nous pouvons consommer des fruits et légumes que nous ne possédons pas dans notre jardin grâce à ces échanges. Les surplus peuvent aussi être donnés plutôt que de les jeter. Certes, cela représente de petites économies, mais cela est très appréciable lorsque l’on est à la retraite”.

Pour Annie cela permet de partager un bon moment tout en réalisant quelques économies “Nous faisons partie d’une petite association au sein du village. Ainsi, nous sommes une vingtaine de personnes à nous réunir chaque semaine pour échanger des fruits et légumes. Cela nous permet de nous retrouver pour partager un moment convivial en buvant un café et de négocier pour le plaisir entre nous. Il n’y a aucune transaction d’argent, cela permet d’effectuer ces échange dans un esprit bon enfant.” Des trocs qui peuvent parfois dépasser le cadre du jardin. “Dernièrement, j’ai pu échanger des vêtements pour nourrisson avec quelqu’un, les petits grandissent tellement vite que les habits ne sont utilisés que très peu. Le troc permet de réaliser certaines économies.” Les deux amis ont bien l’intention de continuer leur démarche de consommation collaborative tout comme leur histoire d’amitié !

La note des internautes : votre avis compte !
2 Commentaires

Publier un commentaire