Accueil Insolites Consommation d’alcool : l’astuce qui marche pour éviter la « gueule de bois »...

Consommation d’alcool : l’astuce qui marche pour éviter la « gueule de bois » !

La soirée d’hier a été difficile ? Nous sommes nombreux à avoir connu les fameux mal de crâne suite à une soirée trop arrosée. C’est ce que l’on appelle familièrement la « gueule de bois ». Cette sensation peut être nommée « veisalgie ». Il s’agit d’un phénomène qui apparaît 6 à 7 heures après la consommation d’alcool, lorsque l’alcoolémie baisse. La gueule de bois atteint son paroxysme lorsque l’alcoolémie redevient nulle. La gueule de bois peut provoquer des mots de tête douloureux, une sensation de fatigue, des nausées, des sueurs froides et une impression de soif régulière que l’on appelle parfois « la sèche ». Elle peut faire son apparition après un verre chez les personnes les plus sensibles. A partir de 5 verres chaque individu serait touché par la gueule de bois. Il est possible d’éviter la gueule de bois. Nous n’allons pas vous rabâcher des pseudos remèdes de grand-mère vous disant d’ajouter du bicarbonate de soude dans de l’huile de foie de morue 😉 . Le remède ci-dessous est logique puisqu’il combat les causes de la gueule de bois et en plus il marche !

bouteilles vin
Tu as fait fort hier soir ?

Le pays qui consomme le plus d’alcool en Europe est…

Pourquoi la « gueule de bois » ?

On dit familièrement que l’on a la gueule de bois du fait d’avoir la bouche sèche comme du bois (que l’on appelle parfois « avoir la pâteuse » après avoir bu trop d’alcool. Un phénomène dû à la déshydratation. L’usage de l’expression aurait évolué pour désigner les symptômes dus à l’alcool au réveil.

Avant de savoir comment vous empêcher d’avoir la gueule de bois, il faut comprendre le mécanisme qui engendre cette sensation. Tout d’abord, sachez que ce n’est pas l’alcool lui-même qui est la cause de la gueule de bois. Ce sont d’autres substances contenues dans les boissons alcoolisées comme le méthanol, l’histamine ou les polyphénols (je ne vais pas vous expliquez en détail de quoi il s’agit 😉 ) qui provoquent la gueule de bois. Le méthanol et ses produits de dégradation, formaldéhydes et acide formique, sont à l’origine de tout ou partie des symptômes de la gueule de bois : maux de tête, soif, sudations et vertiges…

Ces substance entraînent une hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang), l’organisme s’adaptant avec un temps de retard à l’absorption de ces substances et l’alcool entraînant aussi une déshydratation réactionnelle. Pour caricaturer, l’organisme consomme beaucoup d’énergie pour digérer l’alcool. Il a donc besoin d’eau et d’énergie pour fonctionner. Le mal de tête vient du fait que l’organisme puise dans les réserves d’eau du cerveau. L’hypoglycémie explique les différentes faiblesses et fatigues.

Il existe des boissons alcoolisées contenant beaucoup de méthanol comme le vin, le bourbon ou le brandy. Ces dernières entraînent logiquement des gueules de bois plus intenses que les boissons qui en contiennent peu comme la vodka par exemple. Préférez consommer des boissons contenant peu de ces substances si vous souhaitez boire un coup. On dit souvent que boire des alcools de qualité empêche d’avoir la gueule de bois. Il y a un peu de vérité dans ces dires. En effet, les alcools de mauvaises qualité contiennent plus de composants impurs que l’on a cité précédemment. Ces impuretés font travailler plus le foie. Donc la déshydratation est plus conséquente.

Découvrez les glaçons qui permettent d’éviter les abus d’alcool !

L’astuce pour éviter et enlever la gueule de bois !

Le seul moyen de lutte efficace pour empêcher la gueule de bois connu est la prévention, c’est-à-dire l’abstention ou la modération de la consommation. C’est tout me direz-vous ? Non, il est possible de boire plus de cinq verres sans avoir la gueule de bois un lendemain de fête. Pour cela, c’est simple, il faut boire autant d’eau que vous buvez d’alcool. A chaque verre d’alcool ingurgité, il vous faut boire la même quantité en eau. Cela permet tout simplement de prévenir la déshydratation.

Pour éviter le phénomène d’hypoglycémie, il est conseillé de se nourrir convenablement. Pour cela, un petit encas avant de se coucher peut être judicieux. Vous offrez comme cela à votre organisme un apport énergétique qu’il consommera pendant la nuit. Du blé complet ou des fruits juteux sont idéals. Le fameux plat de pâte avant de se coucher peut donc produire son effet.

Bien se nourrir et s’hydrater doit être effectif avant, pendant et après les abus d’alcool. Comme cela, vous donnez à votre corps les éléments dont il a besoin pour éliminer les mauvaises toxines. Si vous avez prévu de « prendre une cuite », anticiper en buvant convenablement (de l’eau évidemment) et en vous restaurant bien avant de vous rendre à votre soirée. La prochaine fois, vous saurez comment éviter la gueule de bois.

Astuce testée et approuvée 😉 !

 

 

 

Consommation d’alcool : l’astuce qui marche pour éviter la « gueule de bois » !
5 (100%) 1 vote
A vous de commenter !

Publier un commentaire