Le doggy bag, moyen anti-gaspillage dans la restauration !

Accueil > Actualité > Le doggy bag, moyen anti-gaspillage dans la restauration !

Le doggy bag en voilà un drôle de nom ! Pourtant, il s’agit d’un moyen pour moins gaspiller la nourriture dans la restauration en emportant les aliments non consommés. En effet, sur chaque repas qu’une personne prend au restaurant, entre 210 et 230 grammes de nourriture sont perdus. Pourtant, ce procédé est encore peu connu et développé en France. Focus sur le doggy bag, un allier contre le gaspillage alimentaire.

doggy bag

Le doggy bag, un réflexe anti-gaspillage !

Définition du doggy-bag

Le doggy bag est un emballage fourni par un restaurant permettant à un client d’emporter avec lui les restes alimentaires non-consommés sur place.

Le doggy bag peut prendre différentes formes. Ainsi, les pizzerias peuvent proposer une boite à pizza en guise de doggy bag, les restaurants kebab peuvent proposer des boîtes à kebab, les restaurant traditionnels peuvent proposer des barquettes, d’autres peuvent proposer des sachets… Il s’agit donc d’un récipient contenant les aliments que le client n’a pas terminé dans son assiette pour que celui-ci puisse repartir avec afin de les consommer plus tard.

L’histoire du doggy bag

Le doggy bag est originaire d’Asie et fait sa première apparition en Europe en Italie. Ces deux nations comptent de nombreux restaurant qui combinent restauration rapide et restauration sur place à l’image des pizzérias ou des restaurants traditionnels chinois. Ces restaurants ont l’habitude d’emballer les restes non consommés sur place de leur clients pour qu’ils puissent les manger par la suite chez eux.

La pratique c’est démocratisée aux USA où le doggy bag est une pratique très commune. Il faut traduire le terme anglais doggy bag en « sac à toutou ». Et oui, cela signifie qu’à l’origine le doggy bag était destiné à nourrir le chien de la maison avec les restes de son repas au restaurant !

Le doggy bag en France

En France, le doggy bag est encore peu utilisé dans la restauration. D’une part, de nombreux restaurants ne proposent pas de récipients en guise de doggy bag, d’autre part il s’agit d’une pratique qui n’est pas encrée dans les mœurs français.

Les restaurants français ne sont pas dans l’obligation de proposer des doggy bag. Contrairement à ce qui a pu être annoncé, aucune obligation de proposer aux clients un doggy bag n’existe, rappelle l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. Cependant, le doggy bag fait partie des solutions recommandées par les professionnels pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

« La réglementation n’impose aucune obligation sur le doggy bag. Cette solution est cependant recommandée par l’UMIH comme un des moyens de lutter contre le gaspillage alimentaire » UMIH.

Le doggy bag peut être une problématique en terme d’hygiène alimentaire. En effet, la conservation des ingrédients n’est pas optimale. Aucune réglementation ne définie le doggy bag et ses caractéristiques. Il faut savoir en revanche que le restaurateur qui donne un doggy bag à son client ne peut être poursuivi en cas d’intoxication alimentaire à partir du moment où le client emporte son doggy bag.

Peu développée en France, la pratique du doggy bag est pourtant une belle initiative contre le gaspillage de la nourriture afin de mieux consommer. Une pratique qui mérite d’entrer dans les habitudes des consommateurs français et d’être considérée par la loi !

Le doggy bag, moyen anti-gaspillage dans la restauration !
5 (100%) 2 votes
Par |2018-05-24T14:13:52+00:00lundi 08 février 2016|Actualités|0 commentaires

Laissez un commentaire