Existe-t-il une une formule permettant de déterminer qu’un canapé est confortable ? Même si le confort d’un canapé est une perception unique à chaque personne, il existe tout de même certaines caractéristiques qui permettent d’assurer le confort d’un canapé. Il faut bien comprendre que le confort d’un canapé est relatif à une multitude de caractéristiques. Nous allons vous présenter les caractéristiques qui contribuent au confort d’un canapé. Ergonomie, densité des composants, choix des matériaux, découvrez tout ce qu’il faut savoir pour distinguer un canapé confortable dans cet article. Vous pourrez ainsi plus facilement choisir votre canapé !

canapé confortables

Les différents facteurs qui font un canapés confortables ci-dessous !

Pour vous guider…

La densité des composants pour un canapé confortable

Le confort d’un canapé “se mesure” grâce à deux critères distincts : la densité de la mousse du canapé et la portance de la mousse du canapé.

Définition de la densité d’un canapé : résistance du matériau utilisé, pour l’assise et le dossier d’un canapé, qui va faire que l’on s’enfonce plus ou moins profondément dans celui-ci. C’est donc bien la densité de mousse qui va offrir à un canapé un accueil plus ou moins souple. Il faut donc bien prendre en considération et bien comprendre la densité de mousse. Plus la concentration de mousse est élevée, plus le confort est ferme. Moins la concentration de mousse est élevé, plus le canapé est mou. La densité de mousse d’un canapé à l’image des matelas se calcule en mètre cube (m3).

Définition de la portance d’un canapé : épaisseur des bulles qui donnent son élasticité à une mousse de canapé. Une fois assis sur le canapé, le soutien est différent en fonction de la portance de la mousse.

Autre critère important qui influe sur le confort d’un canapé : sa suspension. Il faut savoir que la majorité des canapés sont composés d’une structure enrichie de mousse aujourd’hui. La plupart des structures de canapé sont en bois.  Aussi, la majorité des canapés sont aujourd’hui fabriqués avec des sangles élastiques, soit de 6 cm de large environ, espacées et entrecroisées, soit de 15 cm de large, disposées les unes à côté des autres à la manière d’un trampoline. A noter que certains canapés, de facture plus traditionnelle, possèdent toujours des suspensions à ressorts. Par exemple, un canapé en cuir, dont le revêtement est lourd et épais, sera maintenu par des ressorts pour une meilleure tenue dans le temps.

Même s’il n’existe pas de densité de mousse idéale pour un canapé, il est possible de définir une fourchette de densité minimale et maximale conseillée.

Sachant que l’assise soutient tout le poids du corps, sa densité doit être plus conséquente que celle du dossier. Il est conseillé de ne pas descendre en-dessus de 35 kg/m3 de densité et d’opter pour une mousse HR (Haute Résilience) qui assurera un maintien neutre. Cela permet de jouir d’une bonne tenue à l’accueil et qui dure dans le temps.

Le poids exercé sur la mousse du dossier est plus relative : seul le dos s’appuie et son poids n’est pas conséquent. On peut donc utiliser des mousses de densité entre 20 et 28 kg/m3 pour obtenir un produit confortable.

Les coussins d’assise pour leur part ne réceptionnent qu’une faible partie de la charge. Les coussins peuvent être composés d’un ou plusieurs blocs de mousse de différentes densités. A titre indicatif, il peut y avoir une mousse de densité 35 à 40 kg/m3 sur la partie basse du coussin et, dessus, une seconde couche sur 3-4 cm d’une densité entre 20 et 28 kg/m3, qui apportera de la souplesse tant en termes de confort que d’aspect visuel (assise plate ou arrondie).

Il faut aussi savoir que la densité de mousse d’un canapé contribue à son maintien. Une densité de mousse trop faible pour un canapé peut mener à sa déformation sur le long terme puisque la mousse peut se déplacer.

Bien qu’il existe des densités de mousse plus propice au confort et des principes de base à respecter, rien ne vaut le fait de tester par vous même le canapé pour percevoir son confort de manière concrète. Certaines personnes préféreront un canapé mou et douillet et d’autres préféreront un canapé plus ferme et souple. La densité peut vous permettre de déterminer le type de confort auquel vous attendre.

Pour un canapé convertible, il est plus complexe de parler de confort : en effet, il faut réduire l’épaisseur du coussin d’assise pour pouvoir intégrer un matelas dans le canapé. Le coussin d’assise est donc très simple, de 8 à 12 cm d’épaisseur maximum, et, sous celui-ci, se trouvent des sangles et le matelas. La suspension est alors donnée par la mousse, le sanglage et le matelas.

Le confort du canapé, une question de matériaux !

Le revêtement du canapé est un des matériaux principal qui fait d’un canapé un bon canapé. Le revêtement du canapé contribue indéniablement à son confort puisque la sensation du touché influe sur la perception du confort que cela soit le confort d’utilisation mais aussi d’entretien du canapé. En effet, certaines matières sont plus ou moins difficile d’entretien.

Canapé en cuir, canapé en tissu ou canapé synthétique, quel est le bon choix ? Chaque revêtement possède ses avantages et ses inconvénients, et le choix est autant dirigé par l’aspect esthétique que pratique. Pour l’esthétique, chacun aura ses préférences évidemment.

Coté pratique, il faut savoir qu’un canapé en cuir, qui a l’avantage de bien vieillir (donc d’être conservé longtemps) et de s’entretenir facilement, sera plus onéreux qu’un canapé recouvert d’une matière synthétique, qui s’avère très résistante aux taches. Le cuir est une matière qui peut aussi être inconfortable l’été puisqu’elle n’est pas respirante au contraire de la matière synthétique.

Le cuir, bien traité, est certes ce qui vieillit le mieux et ce qui est le plus solide. La plus belle qualité : la pleine fleur. Sur le cuir sont appliqués différents finissages, à choisir selon le degré de résistance et le style souhaité : aniline, pigmenté, imprimé… Ses inconvénients : son prix, et sa fragilité à certains genres d’agressions comme les griffes de nos amis à quatre pattes. Bref, le rapport qualité/prix d’un canapé en cuir n’est pas optimal.  Alternative : le simili cuir qui, grâce au progrès technologique, échappe à l’esprit « cheap ». Il est d’ailleurs plus facile d’entretien et moins cher.

Les tissus synthétiques sont les rois du marché ces dernières années. Moins aisément tachés et plus résistants, ils sont parfois plus doux, avec un toucher « peau de pêche » comme l’alcantara. Assurez-vous que la microfibre qui a retenu votre attention se lave en machine.

En ce qui concerne le prix, les canapés en matières synthétiques sont les plus accessibles financièrement et s’avèrent résistants. Comptez 500€ pour des modèles de canapés basiques en matière synthétique. Si vous choisissez un canapé en tissu, les prix varient selon le revêtement, velours, lin, coton… A titre d’exemple un canapé en tissu oscillera entre 600 et 1 000 euros. Pour un canapé en cuir, il faut compter minimum 2 000 euros.

Autres possibilités, mais pas des plus intéressantes au niveau rapport qualité/prix. Le coton a l’avantage de ne pas être cher. Aussi, il n’attire pas la poussière. Le velours, très doux et avec sa large gamme de coloris, gagne le cœur du public grâce à son esprit noble et cosy. Le nubuck et le daim, d’une bonne résistance puisqu’une tâche se ponce avec du papier de verre, sont un peu moins coûteux que le velours et très appréciés pour leur aspect vintage-chic.

Peu importe le type de revêtement que vous sélectionnez pour votre canapé, l’idéal est bien entendu la version déhoussable, qui permet d’ôter le revêtement pour le nettoyer à part, ou même de le changer entièrement s’il est trop usé ou simplement si l’on souhaite varier le décor. Une option intéressante pour rajeunir votre canapé au fil du temps et allier confort d’assise mais aussi d’utilisation et d’entretien.

Un canapé confortable, histoire d’ergonomie

Indéniablement, l’ergonomie du canapé influe sur son confort. L’ergonomie d’un canapé commence par sa taille. Il faut s’équiper d’un canapé en fonction de son utilisation et du nombre de personnes qui l’utiliseront.

Logiquement, un canapé confortable peut aussi bénéficier d’une ergonomie spécifique notamment comme par exemple un canapé d’angle. Un canapé d’angle offre la possibilité de s’y allonger notamment.

Vous connaissez désormais les caractéristiques qui font d’un canapé, un produit confortable. En respectant ces différentes informations vous serez certain d’acquérir un canapé sur lequel vous serez à l’aise. Mais n’oubliez pas qu’un canapé peut être confortable pour une personne et inconfortable pour une autre. Le confort d’un est une perception propre à chacun !

Pour vous, qu’est-ce qu’un canapé confortable ?

Quelles sont les caractéristiques qui font qu’un canapé est confortable ? 

0 Partages