Vous avez décidé d’acquérir un nouveau canapé ? Vous ne connaissez pas le marché du meuble et vous voulez connaitre les caractéristiques à prendre en considération pour identifier les canapés de qualité ? Testavis.fr vous conseille pour que vous puissiez distinguer un canapé de qualité d’un canapé bas de gamme. Mieux, notre rédaction vous guide vers les meilleures marques de canapés et les meilleures références de canapés pour être certain de faire le bon choix et opter pour une référence confortable, robuste et esthétique.

canapé de qualité

Ce qu’il faut savoir pour choisir un canapé de qualité !

Pour vous guider…

Un canapé de qualité

Avant de distinguer les caractéristiques qui font d’un canapé une référence, il est nécessaire de définir ce qu’est un canapé de qualité.

Un canapé de qualité est un meuble qui doit être confortable pour son utilisateur grâce à une assise qui absorbe les courbes du corps convenablement. Cela nécessite que le canapé possède une densité de mousse spécifique. Un canapé de qualité, c’est aussi un canapé robuste composé d’une ossature solide. Enfin, un canapé de qualité est un meuble composé, outre l’ossature et la mousse, de matériaux résistants et agréables au touché comme le textile ou le cuir qui englobe le canapé du dossier jusqu’aux pieds.

La bonne densité pour un canapé de qualité !

Le confort d’un canapé « se mesure » grâce à deux critères principaux : la densité de la mousse du canapé et la portance de la mousse du canapé.

Définition de la densité d’un canapé : résistance du matériau utilisé, pour l’assise et le dossier d’un canapé, qui va faire que l’on s’enfonce plus ou moins profondément dans celui-ci. C’est donc bien la densité de mousse qui va offrir à un canapé un accueil plus ou moins souple. Il faut donc bien prendre en considération et bien comprendre la densité de mousse. Plus la concentration de mousse est élevée, plus le confort est ferme. Moins la concentration de mousse est élevé, plus le canapé est mou. La densité de mousse d’un canapé à l’image des matelas se calcule en mètre cube (m3).

Définition de la portance d’un canapé : épaisseur des bulles qui donnent son élasticité à une mousse de canapé. Une fois assis sur le canapé, le soutien est différent en fonction de la portance de la mousse.

Autre critère essentiel qui modifie le confort d’un canapé : sa suspension. Il faut bien être au courant que la majorité des canapés sont constitués d’une structure enrichie de mousse aujourd’hui. La quasi totalité des structures de canapé sont en bois. Une ossature en bois sera plus confortable donc de meilleure qualité qu’une ossature en métal.

De plus, la majorité des canapés sont actuellemnt fabriqués avec des sangles élastiques, soit de 6 cm de large environ, espacées et entrecroisées, soit de 15 cm de large, disposées les unes à côté des autres à la manière d’un trampoline.

A noter que certaines références, de facture plus traditionnelle, possèdent encore des suspensions à ressorts. Par exemple, un canapé en cuir, dont le revêtement est lourd et épais, sera maintenu par des ressorts pour une tenue optimale dans le temps.

Même s’il n’existe pas de densité de mousse parfaite pour un canapé, il est possible de déterminer une fourchette de densité minimale et maximale estimative pour qu’un canapé soit confortable.

Sachant que l’assise soutient tout le poids du corps, sa densité doit être plus importante que celle du dossier. Il est conseillé de ne pas opter pour une densité inférieure à35 kg/m3 de densité et d’opter pour une mousse HR (Haute Résilience) qui permettra un maintien neutre. Cela permet de bénéficier d’une bonne et durable tenue à l’accueil.

Le poids subit la mousse du dossier lorsque l’utilisateur s’y adosse est moins conséquente : seul le dos exerce une pression réduite et celle-ci n’est pas conséquente. On peut donc choisir des mousses de densité entre 20 et 28 kg/m3 pour obtenir un produit confortable.

Les coussins d’assise quant à eux ne réceptionnent qu’une réduite partie de la charge. Les coussins peuvent être composés d’un ou de multiples blocs de mousse de densités variées. Par exemple, il peut y avoir une mousse de densité 35 à 40 kg/m3 sur la partie basse du coussin et, dessus, une deuxième couche sur 3-4 cm d’une densité entre 20 et 28 kg/m3, qui donnera de la souplesse tant en termes de confort que d’aspect visuel (assise plate ou arrondie).

Il faut aussi savoir que la densité de mousse d’un canapé contribue à son maintien. Une densité de mousse trop réduite pour un canapé peut le déformée sur le long terme puisque la mousse peut se déplacer.

Bien qu’il existe des densités de mousse plus adaptées au confort et aux principes de base à respecter, rien ne vaut le fait de tester par vous même le canapé pour confirmer ou non son confort de manière concrète. Certaines personnes préféreront un canapé mou et douillet et d’autres affectionneront un canapé plus ferme et souple. La densité peut vous permettre de sélectionner le type de confort auquel vous attendre.

Pour un canapé convertible, il est plus difficile de parler de confort : en effet, il faut réduire l’épaisseur du coussin d’assise pour pouvoir intégrer un matelas dans le canapé. Le coussin d’assise est donc très simple, de 8 à 12 cm d’épaisseur maximum, et, sous celui-ci, se trouvent des sangles et le matelas. La suspension est alors donnée par la mousse, le sanglage et le matelas.

Un canapé de qualité : de bons matériaux intégrés !

Le revêtement du canapé est un des matériaux principal qui fait d’un canapé un bon canapé. Le revêtement du canapé participe indéniablement à son confort puisque la sensation du touché influe sur la perception du bien-être que cela soit le confort d’utilisation mais aussi d’entretien du produit. En effet, certaines matières sont plus ou moins difficile à entretenir.

Canapé en cuir, canapé en tissu ou canapé synthétique, quel est la bonne option ? Chaque revêtement possède ses bons et ses mauvais cotés, et le choix est autant dirigé par l’aspect esthétique que pratique. Pour l’esthétique, chacun aura ses préférences logiquement.

Coté pratique, il faut savoir qu’un canapé en cuir, qui a l’avantage de bien vieillir (ce qui repérsente un investissement intéressant dans le temps) et de s’entretenir facilement, sera plus onéreux qu’un canapé recouvert d’une matière synthétique, qui est pour sa part très résistante aux tâches. Le cuir est une matière qui peut aussi être inconfortable lorsqu’il fait chaud puisqu’elle n’est pas respirante au contraire de la matière synthétique.

Le cuir, bien traité, est certes ce qui vieillit le mieux dans le temps et ce qui est le plus résistant. La plus belle qualité : la pleine fleur. Sur le cuir sont appliqués différents finissages qu’il faut sélectionner selon le degré de résistance et le style souhaité : aniline, pigmenté, imprimé… Ses inconvénients : son tarif et sa fragilité à certains genres d’agressions comme les griffes de nos amis les animaux. Bref, le rapport qualité/prix d’un canapé en cuir n’est pas optimal mais la notion de prestige le rend toujours prestigieux aux yeux des consommateurs. Alternative : le simili cuir qui, grâce au progrès technologique, échappe à l’esprit « cheap ». Il est d’ailleurs plus facile d’entretien et moins coûteux.

Les tissus synthétiques sont les plus populaires du marché ces dernières années. Ces derniers se tâchent moins et résistent mieux dans le temps, ils sont parfois plus doux, avec un toucher « peau de pêche » comme l’alcantara. Assurez-vous que la microfibre qui a retenu votre attention se lave en machine pour un entretien plus facile.

En ce qui concerne le tarif, les canapés en matières synthétiques sont les plus attractifs financièrement et s’avèrent robustes. Comptez 500€ pour des modèles de canapés entrée de gamme en matière synthétique. Si vous optez pour  un canapé en tissu, les prix fluctuent selon le revêtement, velours, lin, coton… A titre de comparaison un canapé en tissu oscillera entre 600 et 1 000 euros. Pour un canapé en cuir, il faut débourser au minimum 2 000 euros.

Autres solutions, mais pas des plus attractives au niveau rapport qualité/prix, le coton. Cette matière a l’avantage de ne pas être coûteuse. Aussi, le coton n’attire pas la poussière contrairement au cuir par exemple. Le velours, très doux et avec sa large gamme de coloris, gagne le cœur du public grâce à son esprit rétro. Le nubuck et le daim, d’une bonne solidité puisqu’une tâche se ponce avec du papier de verre, sont un peu moins onéreux que le velours et très populaires pour leur aspect vintage-chic.

Peu importe le type de revêtement que vous choisissez pour votre canapé, le mieux est bien entendu la version déhoussable, qui permet d’enlever le revêtement pour l’entretenir à part, ou même de le changer complètement s’il est trop usé ou simplement si l’on souhaite changer de style. Une possibilité intéressante pour offrir une seconde jeunesse à votre canapé au fil du temps et allier confort d’assise mais aussi d’utilisation et d’entretien.

Un canapé de qualité, un canapé de marque ?

En tant que consommateur, il est conseillé de choisir un canapé de marque connue et reconnue. Le marché du meuble regorge de références de canapés commercialisées sous certaines marques mais aussi sans marques.

Mieux vaut investir dans un canapé pensé et fabriqué par une marque reconnue plutôt que d’acheter un canapé sans marque. Une marque de canapé reconnue possède un réel savoir-faire et une expérience notable dans la conception de canapé. Logiquement, les marques de meubles et de canapés reconnues sont en mesure de produire et vendre des références de qualité.

En tant que consommateur, il est aussi recommandé  d’acheter un canapé directement auprès de la marque de canapé plutôt que de passer via un intermédiaire revendeur. Cela permet potentiellement d’acheter un canapé moins cher puisqu’aucune commission n’est incluse dans le prix final du canapé par un intermédiaire.

Au-delà des critères techniques qui font d’un canapé un bon canapé, il ne faut pas oublier qu’un canapé de qualité est un canapé confortable pour son utilisateur. Aussi, l’aspect esthétique intègre également les critères qui font d’un canapé une référence. Bien que le confort et le style puissent être des critères génériques, ces spécificités sont surtout appréciables par chacun. Il est donc primordial pour un consommateur de voir et de tester un canapé avant de le conserver définitivement.

Vous connaissez désormais les caractéristiques qui font d’un canapé, un référence de qualité !

0 Partages