Acheter des produits “made in France”, ça ne sert à rien !

Acheter des produits “made in France”, ça ne sert à rien !

Si le “made in France” est un argument commercial qui est souvent mis en avant face au consommateur. Acheter un produit “made in France” ne possède pourtant pas ou peu d’impact sur l’économie française. A tort, on peut croire qu’un produit “made in France” est bénéfique pour l’économie locale et permettrait de dynamiser la croissance du pays, de créer des emplois et de lutter contre le chômage. On vous explique pourquoi le “made in France” est un simple argument commercial et n’est en rien bénéfique pour l’économie française.

made in france

“Made in France”, un simple argument de vente

Le “made in France” est une expression souvent mise en avant lorsqu’un produit est fabriqué dans l’hexagone. Logiquement, on se dit qu’acheter un produit “made in France” est bénéfique pour l’économie nationale. Pourtant, cette idée reçue n’est pas véridique.

Un produit considéré comme fabriqué en France est le résultat de nombreuses opérations de production faisant appel à des consommations intermédiaires comme l’achat des matières premières, des produits semi-finis, des outils, des machines, des fluides, des liquides…

Chacune des composantes de ce processus peut provenir de pays variés. De France comme d’un autre pays. Le consommateur final, ne voit pas ce processus de production, pourtant il achète au final un produit certifié « made in France ».

On vend au consommateur un matelas “made in France” tout droit sortie des usines de Troyes par exemple. Cependant, si l’assemblage final est bien réalisé physiquement sur le territoire français, les différents matériaux peuvent provenir de pays différents comme l’Inde ou la Chine. Ces multiples composants du matelas fabriqués à l’étranger ont aussi été conçus grâce à différents matériaux, outils et machines pouvant provenir de multiples pays.

Produit “Made in France”, où la partie émergée de l’iceberg économique

Pour poursuivre dans cet exemple, on peut se demander si un matelas fabriqué en France avec des produits chinois est moins « français » qu’un matelas conçu en Allemagne avec des produits français ?

Tout les produits subissent cette loi. Même une simple baguette de pain dont la farine, les machine pour pétrir ou l’emballage papier peuvent provenir de pays différents. Economie et nationalité ont des frontières bien différentes. Le processus de production d’un produit est trop complexe pour déterminer simplement qu’un produit “made in France” puisse être plus bénéfique pour l’économie française qu’un autre qui n’est pas certifié “made in France”.

Pour faire fonctionner l’économie d’un pays, il est préférable d’acheter un produit à l’étranger 10€ et de le revendre 20€ en France que d’acheter un produit fabriqué en France pour 15€ et de le vendre 20€. En effet, c’est la valeur ajoutée qui génère de la croissance, donc du pouvoir d’achat, donc des emplois. Plus l’écart entre le prix de vente et le coût de production est élevé et plus il y a de croissance donc du dynamisme économique. Vous savez désormais que le “made in France” n’a aucun intérêt économique pour la France !

 

 

Acheter des produits “made in France”, ça ne sert à rien !
1 (20%) 1 vote
1 commentaire, à vous de commenter !
  1. C’est un peut court comme réflexion, si votre article est produit en France même a partir de matières premières étrangère, vous aurez fait travailler des logisticiens en France, vous aurez une personne salarié en France qui paiera des cotisations sociales et des impôts en France, qui fera garder ses enfants au lieu de toucher des aides et de rester chez lui, qui aura plus de pouvoir d’achat et qui donc consommera et paiera de la TVA. L’entreprise qui produira aura besoin de locaux qu’il faudra entretenir, de machines qu’il faudra aussi entretenir, de service de backoffice, de cadre de dirigent, et si les biens produits par l’entreprise sont bons il pourront aussi s’exporter.
    Dire que si c’est produit en France le vendeur ne fera que 5 euros de marge au lieu de 10 donc produira moins de richesse c’est ne pas tenir compte du fait de la valeur ajoutée des opérations en amont, et de l’effet boule de neige créé par le fait de produire en France.
    On se retrouve devant le discours qu’on entendait dans les années 80 où les pays développés devait se tourner vers les services et les pays pauvres vers la production et que tout s’équilibrerait à merveille, sauf que vos pays pauvres ont gagné un peu d’argent avec leurs production, on créé des écoles ont formé une partie de leur population, montent des centres de recherche et de développement, et viennent maintenant marcher sur les plates bandes soit disant réservées aux pays riches. Les entreprises des pays développés ont bien vu que des pays comme l’Inde sont capable d’être bon aussi sur le service et pratique le off shore, c’est trop loin, un problème de décalage horaire ou de langue, et bien faisons du near shore en Roumanie.
    Equilibre et harmonie c’est important dans notre vie, il faudrait aussi y penser en économie, ça conditionne aussi l’équilibre social d’un pays.
    Je ne suis pas un acharné du made in France mais je me dois d’être un consommateur attentif, c’est un tout petit peu plus cher mais c’est fait en France et bien si nous optons tous pour ce raisonnement, ça reviendra dans notre poche car une économie plus florissante allègera nos impôts et charges sociales. Il y a un autre point auquel je fais attention dans ma vie de consomateur, si le produit que je veux acheter ne vaut que quelques % de plus à la Fnac ou chez Darty ou chez Boulanger que chez Amazon j’achète chez eux car eux au moins ils payent des impôts en France (et en plus j’ai un interlocuteur en face de mois si j’ai besoin de SAV, mais ça c’est un autre problème).
    J’espère que ces quelques phrases auront au moins pour effet de vous inciter à vous reposer des questions sur le fonctionnement d’une économie locale dans un système globalisé.

Publier un commentaire