Catégories
Conseils

8 solutions pour rentabiliser un bien immobilier en location

Vous venez d’acheter un logement que vous allez louer ? Pour réussir votre investissement, vous devez veiller à rentabiliser votre bien immobilier en location. Nous vous proposons 8 solutions afin d’optimiser votre rentabilité locative !

location maison
  1. Profiter de la défiscalisation immobilière

Pour rentabiliser un bien immobilier en location, le cashflow positif n’est pas l’unique manière : pensez à profiter de la défiscalisation immobilière pour améliorer votre rendement. 

Les dispositifs les plus appréciés par les investisseurs immobiliers sont la loi Pinel, la loi Denormandie et l’amendement Censi-Bouvard. 

La loi Pinel vous permet notamment de déduire entre 12 et 21% du prix d’achat de vos impôts pour un bien immobilier neuf. 

La loi Denormandie fonctionne de la même façon que la loi Pinel, mais pour les logements anciens. Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt entre 12 et 21% selon la durée de location de votre bien. 

L’amendement Censi-Bouvard vous offre la possibilité de réduire vos impôts de 11% du prix d’achat HT et de récupérer la TVA, vous octroyant ainsi 20% d’économie sur l’achat d’un logement en résidence étudiante ou en résidence seniors. 

  1. Souscrire une assurance loyers impayés

L’absence de paiement de loyer peut mettre à mal votre rentabilité locative, surtout si vous avez vous-même un emprunt immobilier à rembourser. En France, les procédures juridiques sont longues et vous pourriez ne jamais récupérer ces loyers. Pour plus de sécurité financière, vous pouvez opter pour une assurance loyers impayés.

  1. Mettre votre bien immobilier en gestion locative 

Cela peut sembler contre-intuitif de confier la gestion de son bien à une agence immobilière qui vous demandera un pourcentage sur le montant des loyers, et pourtant ! La mise en gestion locative de votre logement vous offrira de nombreux avantages et vous évitera des démarches fastidieuses, notamment en cas de retard de loyer. 

De plus, les honoraires de l’agence immobilière sont déductibles de vos revenus fonciers, ce qui vous permettra d’amortir votre investissement. 

  1. Investir de façon raisonnable

Pour votre premier investissement locatif, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Votre capacité à financer votre bien immobilier doit être suffisante pour assurer le succès de votre investissement. Votre effort d’épargne mensuel doit rester correct afin de ne pas vous mettre en difficulté. 

En général, votre taux d’endettement ne peut dépasser 33%. A savoir s’il vous faut emprunter auprès d’une banque pour acheter votre bien immobilier. Vérifiez avec précaution la valeur du bien immobilier que vous convoitez en estimant par vos soins le bien immobilier.

  1. Rentabiliser la vacance locative

Il arrive que votre bien immobilier en location reste inhabité pendant plusieurs mois : c’est ce qu’on appelle la vacance locative. Dans ce cas-là, difficile de rentabiliser ce logement ! 

Pour éviter des périodes de vacance locative trop longues, n’hésitez pas à mettre votre bien immobilier sur des plateformes de location saisonnière telles que AirBnb, pour des locations occasionnelles en attendant de retrouver un locataire longue durée. La location saisonnière peut vous apporter des gains non négligeables.

Il est également possible de louer votre bien immobilier pour des séances photo ou des tournages de films ou de clips vidéo. Une séance photo peut vous rapporter entre 800 et 2 000€, et une journée de tournage 1 500 à 3 000€ !

  1. Opter pour la colocation

Si la taille de votre appartement ou votre maison vous le permet, pensez à la colocation. C’est le moyen idéal de rentabiliser rapidement votre bien immobilier, en touchant plusieurs petits loyers ! La somme de ces loyers sera supérieure au loyer unique que vous auriez touché dans une location classique. De plus, le risque de loyers impayés est fortement diminué et la vacance locative, quasiment inexistante. 

  1. Renégocier vos assurances

Lorsqu’on achète un bien immobilier, un certain nombre d’assurances sont nécessaires : assurance emprunteur, assurance propriétaire non-occupant… Une fois le logement acquis, n’hésitez pas à renégocier le coût de vos assurances afin d’en réduire le montant. Cela peut sembler dérisoire mais votre emprunt court sur de nombreuses années. Sur 20 ans, vos assurances vous coûtent plusieurs milliers d’euros ! 

La loi Sapin permet d’ailleurs de changer d’assurance emprunteur tous les ans : l’occasion parfaite pour mener des négociations avec votre assureur. 

  1. Renégocier votre crédit immobilier

Il en va de même pour votre crédit immobilier. Selon l’évolution des taux d’intérêts bancaires, une renégociation ou un rachat de prêt immobilier par une autre banque peut être intéressant. Prenez en compte le fait que des frais s’appliquent lors d’un rachat d’emprunt, soyez donc vigilant avant d’accepter ! 

4.5/5 - (2 votes)
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *